Avertir le modérateur

28/01/2010

Angouleme : suivez le guide

J- avant le Festival. Petit survol du programme des hostilités...

Les rencontres avec les auteurs.

jean-jacques-sempe.jpg

L'occasion de voir en chair et en os des auteurs et de les entendre pendant une heure et demi parler de leur travail. Cette année, s'il ne fallait en garder qu'une, ce sera sans doute Sempé. L'autre papa du Petit Nicolas vous reçoit au Bâtiment Castro, 121 rue de Bordeaux, salle Nemo, ce jeudi à 15 heures. L'autre rencontre à ne pas rater : Bilal, au même endroit, samedi à 18 heures.

Les expositions

AutBlutch2_02022008_005411.jpgImpossible de ne pas aller voir l'exposition Blutch (Place Henri Dunant par le 21, rue d’Arcole). On attend beaucoup du virtuose Président du Festival, après son affiche assez moyenne. Mais nul doute que le Mozart de la BD française va mettre tout le monde d'accord sur son talent de dessinateur...  En profiter pour passer une tête au même endroit à l'exposition sur l'histoire du Dessin d’humour, du XIXeme siècle à nos jours.

Les nostalgiques de Pilote iront voir l'exposition Léonard, qui salue 35 ans de trouvailles géniales et d'humiliation de disciple par Turk et  De Groot. Ceux qui préfèrent les nuages magiques et les Tortues géniales iront baver devant l'expo One Piece, au Manga Building, Espace Franquin. Pour le reste vous passerez forcément depuis l'expo à ciel ouvert dédiée aux Tuniques Bleues. A l'heure actuelle, on ne sait toujours pas si l'homonymie entre le Sergent Blutch et le Président du festival a eu une incidence sur le choix de cette exposition...

blutch10.jpg

Enfin, toujours sympa, allez jeter un oeil à l'Exposition Jeunes Talents, au Pavillon Jeunes Talents, Square des Villes Jumelées. Toujours l'occasion de se dire que les petits gars poussent derrière, et souvent avec beaucoup de talent.

Côté scène

le spectacle vivant prend une place et une ampleur chaque année plus importante, notamment au niveau de la programmation. On regrette juste qu'il y ait un surcoût de 8 euros pour chaque spectacle, comme si le pass était donné...

Sur la scène du Théâtre d’Angoulême, tous les jours à 14 heures, ont lieu les concerts de dessin. En public, des dessinateurs mettent en images une histoire inédite scénarisée par Zep, sur une musique rock d'Areski Belkacem. Aux pinceaux cette année, un joli plateau avec notamment Tripp, le petit gars qui monte : Bastien Vivès, ou encore Stan & Vince et Zep.

Spectacle le plus attendu, celui de Blutch (le Président, pas le sergent...) qui oeuvrera seul aux crayons, fusains, pinceaux, sur les chansons d’Irène et Francis Jacob. RV samedi 30 à 21 heures au Théâtre de la Ville, muni tout de même de 22 euros. Autre temps fort : Cinémonstre : Enki Bilal en live autour d'un montage vidéo expérimental de ses trois longs métrages de cinéma, accompagné d'une impro sonore de Goran Vejvoda, auteur de la musique desdits films. Ca peut être bien perché...

Les bulles

Les fondus de dédicaces passeront les heures qui restent assis par terre en attendant le graal de leurs auteurs chouchous. Les jeunes auteurs iront se faire démolir ou encenser par les directeurs de collection, qui reçoivent des heures durant les porteurs de projets sur un coin de stand, les collectionneurs ou les simples acheteurs se chargeront les bras d'albums, dédicacés ou pas (une dédicace de Zep peut valoir plusieurs heures de queue...). Les bulles, c'est le vrai Festival d'Angoulême. Soleil, Dargaud, Dupuis, Futuropolis, La pastèque, Glénat, Le Lombard... L'occasion unique de se ballader dans la plus grande librairie BD de France, de croiser des auteurs, d'écouter des conférences, et de voir des enfants galoper avec des chapeaux de Spirou ou des oreilles de Boule offerts par la maison Dupuis, qui y va tous les ans de sa petite trouvaille.

La compétition

Qui dit festival dit récompenses. Avant la céréomnie de remise de Fauves, tous les albums en compétition sont consultables dans L’espace de la Sélection Officielle Fnac / SNCF, Place Saint-Martial. Cette année une animation inédite organisée pour la première fois permettra de recruter trois personnes du public, qui feront partie du jury de sept membres chargé de désigner, dimanche 31, l’album lauréat du prix du public : le Fauve Fnac-SNCF. Pour cela il faudra battre tout le monde à un grand quizz BD. Avis aux amateurs.

Bon festival donc, ne bullez pas trop si vous voulez tout faire...

 

Julo

00:50 Publié dans rencontre | Lien permanent | Commentaires (0)

30/01/2009

Xavier Dorisson - scénariste

Considéré comme l'étoile montante des scénaristes français, son album Long John Silver (T2) est en compétition officielle, avec Mathieu Laufray au dessin. Egalement scénariste pour le cinéma puisque il a signé le scénario de l'adaptation des "Brigades du tigre", il revendique comme modèle Jean Van Hamme (XIII, Largo Winch, Torgal...), pour sa "grande rigueur" et ses talents de "tourneur de page", c'est à dire sa capacité à donner envie au lecteur de savoir ce qui se passe à la page suivante. Egalement parmi ses modèles se trouvent Stan Lee, l'inventeur des 2/3 des super-héros de la galaxie Marvel, Chris Claremont, ou encore Frank Miller.

Il aime travailler sur une seule série à la fois. Du coup il travaille actuellement au Tome 3 de "Long John Silver", la préquelle de la série à succès "le 3ème Testament", la suite de sa série "Les sentinelles" chez Delcourt, "Le syndrome d'Abel" tome 2 chez Glénat, le tome 6 de "Ouest", et se lance dans un projet avec Ralph Meyer, avec qui il avait travaillé sur XIII.


Bon courage Xavier.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu