Avertir le modérateur

02/02/2009

«Lisa Mandel, de la cour de récré à la cour des grands»

Connue pour ses séries Jeunesse (Nini Patalo, Eddy Milveux…), Lisa Mandel était en compétition pour le prix du Meilleur Album avec Esthétique et filatures (Kster). Ce polar sombre et « rock à fond », selon sa propre définition, est dessiné par Tanxxx.

lisamandel.jpgComment vivez-vous votre sélection en compétition officielle pour votre premier album à destination des adultes?

J’ai un autre statut maintenant. J’ai un peu l’impression d’être entrée dans la cour des grands. Avant, je souffrais surtout d’un manque de visibilité. J’estime que les BD jeunesse que j’ai faites s’adressaient aussi aux adultes. Mais le graphisme les rebutait, ils n’ouvraient même pas l’album.

Est-ce justement pour toucher les adultes que vous avez écrit Machin Bidule?

J’avais envie d’exprimer des choses qui auraient été vraiment trop trash dans un album pour enfants.

A-t-il été difficile de convaincre un éditeur de vous suivre dans cette voix?

J’étais cataloguée « petits machins rigolos ». Mais depuis quelque temps, je suis sorti du rayon jeunesse grâce à mon blog où j’abordais des thèmes différents. Avec cet album, j’ai atteint le statut d’auteur. Même s’il y a encore de l’absurde et du rigolo dedans.

Ce nouveau statut change votre façon de vivre le festival?

Ha ben, c’est sûr que France Culture n’allait pas m’interviewer pour Nini Patalo !

Avez-vous définitivement abandonné la BD Jeunesse?

Non, je ne peux pas. Je vais déjà travailler à l’adaptation de Nini Patalo en série d’animation. C’est une autre forme mais ça me passionne. Ensuite, je mettrai peut-être un peu de côté la jeunesse. Je voudrais me consacrer à un album d’humour adulte. Une sorte d’entre-deux. Parce que je ne l’ai jamais fait et que c’est pourtant ce qui me ressemble le plus.

lisamandeldedic.jpg

«De Gaulle est un personnage de BD exceptionnel»

De Gaulle à la plage est le succès BD le plus inattendu de l’année. On y voit le Général en goguette profiter de sa fameuse « traversée du désert » pour faire le point. Sous forme de strips en six cases, Jean-Yves Ferri distille son humour fin et absurde, poétique et moqueur.

ferri.jpgLe succès de votre album vous a-t-il surpris?

Boh, j’ai pas les chiffres. La maison d’édition dit que je suis un long-seller. C’est bien vous croyez?

Oui, sans doute. En plus, vous êtiez dans la sélection officielle du festival d’Angoulême.

Oui, ça m’a à la fois surpris et fait plaisir. Mais bon, on ne fait pas un album pour le rater. Alors si mes pairs l’apprécient, tant mieux. Je suis un auteur à la limite de deux genres, ni complètement underground ni grand public. Ce qui me touche, c’est de savoir que j’ai amené des gens qui ne lisent pas de BD à en lire grâce à cet album. Un prof d’histoire m’a dit qu’il se servait de l’album pour introduire son cours sur De Gaulle à ses élèves ! J’ai fait en sorte d’être lisible par tous, même par ceux qui ne connaissent pas les codes de la BD. Je fais du gag avec un personnage formidable. De Gaulle est un personnage de BD exceptionnel.

ferridedic.jpg

Le format strip en six cases est aussi très efficace.

J’en ai discuté avec Diego Aranega, qui fait aussi ça, et on pense que ce format, très à la mode dans les années 1960, va revenir en force. Je me suis fait la main avec les albums Retour à la Terre (dessinés par Manu Larcenet, ndlr) qui avaient le même format.

Lire la suite

01/02/2009

Franck Bondoux : "Le festival ne connait pas la crise"

Satisfecit au sein de la direction du Festival, au moment de faire un premier bilan ce dimanche, avant la remise des prix. Dans un contexte de crise, Franck Bondoux, délégué général à l'organisation du FIBD et Francis Groux, président de l'Association du Festival de la BD d'Angoulême se félicitent de la façon dont les 4 jours se sont déroulés.

La première journée du Festival, jeudi, n'a pas été sévèrement impactée par les grèves, et la manifestation qui a traversé la ville s'est montrée "responsable" et n'a pas perturbé l'événement. L'affluence de la journée de vendredi a été équivalente à l'an passé et la journée de samedi pourrait être la plus grosse journée de l'histoire du Festival. On saura demain si le FIBD a battu ses records, signe que la culture ne pâtit pas de la crise. D'autant que les ventes des éditeurs sur place ne semblent pas avoir diminuées.

31/01/2009

"Premieres fois"-Sibylline Desmazieres

Rencontre avec la scénariste de l'ouvrage collectif « Premières fois» paru chez Delcourt » La bande dessinée érotique était l'abandon, cette année il aura fallu deux événements pour relancer la machine filles perdues d'Allan Moore et Melinda Gebbie et «Premières Fois» donc.

Je crois savoir qu'en fait tu es une vieille geek? Tu peux m'en dire plus sur ton rapport à internet? Ça fait longtemps que tu écris sur le web?

Je travaille devant un ordinateur quand je rentre chez moi je glande devant mon ordinateur.

Quand je suis tombé enceinte, j'ai commencé à trainer sur un forum de mamans. C'est ce qui m'a permis de redécouvrir l'écriture. Cela demande une effort pour écrire de tenter d'être drôle et léger, Le web c'est aussi un lieu ou séduit même pour des amitiés. L'intime devient plus évident par écrit. On avait organisé un concours de nouvelle entres mamans. Je l'ai gagné, on établissait des règles du jeu des contraintes de ce fait écrire des histoire devenu nécessaire.

Alors nous avons monté tenté un projet jeunesse avec une maman qui bossait chez Delcourt.

Comment a germé l'idée de «Premières fois?»

J'avais déjà fait "Nous N'irons Plus Ensemble Au Canal Saint Martin" il y a un an et demi avec Loic de Villiers.

L'idée de premières fois est venu d'une blague a un diner avec David Chauvelle, la bd érotique était à l'abandon on ne s'attaque pas aux maitres comme ça.

David a été le catalyseur, il voulait plusieurs dessinateurs. Et souvent ce qu'un dessinateur ne fait pas, c'est du cul.

J'ai fait la maligne j'ai proposé d'écrire le scénario, ça pris une autre tournure lorsqu'il a fallu se lancer. J'avais fait une histoire à l'époque pou bdcul.com.

David l'a reçu, il a dit «ok!» pour le projet..

L'ouvrage allait être collectif alors il fallait une unité dans la thématique, de la cohérence et c'est l'idée de première fois qui s'est imposée. Cela fixe un cadre mais aussi de laisser les choses libre.

Après "Premières fois" tu veux enchainer sur une autre projet érotique?

Une histoire pas très rigolote sur l'hôpital psychiatrique, cela se passera à Saint-Anne ce sera dessiné par Natasha Sicaud.

Une autre chose plus légère, naïve et mignonne «Le Trop Grand Vide d'Alphonse Tabouret» avec Jérôme d' AVIAU.

Et évidemment un nouveau truc érotique que j'ai commencé..avant hier...

 

premieres-fois.jpg
Scénario : SIBYLLINE
Dessin : CAPUCINE Olivier VATINE Cyril PEDROSA Jérôme d' AVIAU Dave McKEAN Dominique BERTAIL RICA Virginie AUGUSTIN ALFRED VINCE

 

 

 

 

19:48 Publié dans interview | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : interview, scenario

Frank Margerin au jury de Air Guitar

Pour l’inauguration de l’exposition de Frank Margerin au théâtre de l’Odéon, il y avait concours de air guitar.

Rencontre avec Lommsek, lauréat du prix révélations Blog 2009 du Festival d'Angoulème

Pour la seconde année consécutive, le Festival d'Angoulême récompense les meilleurs blogs BD, à travers une sélection de 30, puis 3 blogs, soumis à un jury. Rencontre avec Lommsek, auteur du blog et créateur du personnage homonyme , lauréat cette année.

Image 1.pngUn blog créé en avril 2007, apparemment sans but précis. Parce que "c'était simple", parce que cela permettait de "se créer une enseigne personnelle" facilement pour publier tout ce qu'il ne publiait pas dans le fanzine HDB, L'homme des Banlieues, auquel il collabore depuis 5 ans. Un blog lancé donc "sans attentes ni plan de carrière", et qui fait aujourd'hui de lui un professionnel de la BD, puisque le prix est assorti de la promesse d'un album aux éditions Warum. "A l'époque je recevais 15 visites par jour, mes amis et ma famille". Aujourd'hui et avant le Prix, l'antre de Lommsek accueille tous les jours 1500 visiteurs quotidiens.

Un blog qui avec le temps a permis à Lommsek - l'auteur - de forger un style radicalement différent de ce qu'il faisait auparavant. Il a petit à petit "arrété de dessiner pour griffonner", sans crayon et sans gomme, au stylo bille, sur du mauvais papier, sur ses genoux dans les transports. Une remise en cause radicale, une mise en danger de son style qui a engendrée Lommsek - le personnage - ce banlieusard stressé par la vie, un peu aigri, qui "travaille à Paris mais vit en banlieue". Un personnage qui se laisse parfois aller à être "l'enfoiré de service", que nous sommes tous un peu, et que Lommsek l'auteur prend parfois plaisir à un peu maltraiter.

Un blog à découvrir donc. Comme en plus il est sympa, Lommsek - l'auteur (l'histoire ne dit pas si Lommsek - le personnage - en aurait fait de même...), nous a fait un dessin.

LOMMSEK_20minutes.jpg

 

Merci à lui, en attendant l'album. Compilation de son blog ou autre chose ? Rien n'est encore fixé, mais devrait se dessiner dans les jours qui viennent.

Les 2 autres blogs en compétition méritent également le détour :

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu